Traumatismes craniocérébraux
TCC signifie "Traumatisme CranioCérébral". Cela va de la simple commotion cérébrale aux hématomes épiduraux ou sousduraux en passant par les lésions axonales diffuses. Une grande partie des photos est consacrée au management de la PIC (Pression IntraCranienne).

Toutefois, le message essentiel concernant les TCC reste préventif ! Il est bien plus facile de les éviter que de les traiter ! Merci de porter un casque à vélo, à ski, en trottinette,  etc...  Merci de respecter les limitations de vitesse ! Merci de porter votre ceinture de sécurité ! Merci de ne pas conduire sous l'emprise de l'alcool ou de médicaments !
Epidémiologie des TCC
Clinique - Classification des TCC
TCC_glasgow6.png
Classification:

 

Il existe de très nombreuses classifications des TCC. La plus simple est basée sur le score de Glasgow.

L'intérêt de telles classifications est essentiellement de pouvoir comparer les résultats ou stratégies entre les centres et de faciliter l'établissement de recommendations de prise en charge (guidelines)

Score de Glasgow:

 

Le score de Glasgow est basé sur 3 paramètres:
 

  • Ouverture des yeux

  • Réponse motrice

  • Réponse verbale

TCC_glasgow1.png
TCC_glasgow2.png
Ouverture des yeux (1-4):

 

L'ouverture des yeux est évaluée sur une échelle de 1 (pire) à 4 (meilleure):

  1. Pas d'ouverture des yeux

  2. Ouverture des yeux à la douleur

  3. Ouverture des yeux sur ordre

  4. Ouverture spontanée des yeux

TCC_glasgow3.png
Réponse motrice (1-6):

 

La réponse motrice est évaluée sur une échelle de 1 (pire) à 6 (meilleure):

  1. Aucune réponse motrice

  2. Réponse motrice en extension (posture de décérébration)

  3. Réponse motrice en flexion anormale (posture de décortication)

  4. Réponse motrice en retrait à la douleur

  5. Localisation de la douleur

  6. Réponse aux ordres

TCC_glasgow4.png
Réponse verbale (1-5):

 

La réponse verbale est évaluée sur une échelle de 1 (pire) à 5 (meilleure):

  1. Pas de réponse verbale

  2. Emission de sons incompréhensibles

  3. Mots inappropriés

  4. Désorientation

  5. Orientation

TCC_glasgow5.png
Score de Glasgow:

 

Le score total varie donc entre 3 et 15.

Lorsqu'il y a une différence de réponse entre la droite et la gauche, c'est la meilleure réponse qui compte.

Lorsque l'examen est effectué plusieurs fois dans un intervale de temps court, c'est également la meilleure réponse qui compte.

Il a été démontré que le score de Glasgow est très reproductible au sein d'un même groupe professionnel (par exemple, plusieurs infirmières obtiendront le même score), mais avait tendance à augmenter en fonction de la spécialisation (un chef de clinique obtiendra volontiers un score plus élevé qu'un médecin-assistant).
Le score de Glasgow est dynamique et varie au cours du temps. En raison de la variabilité entre les groupes professionnels, il est préférable que ce score soit effectué systématiquement par la même catégorie professionnelle.
TCC_eval1.png
Evaluation des TCC:

 

Le score de Glasgow a pour but d'évaluer l'état de conscience du patient, mais d'autres éléments cliniques sont également importants:

  • Réflexes du tronc cérébral

  • Examen neurologique restreint

  • Evaluation cardiorespiratoire

La clinique seule ne permet pas une prise en charge optimale des TCC et l'évaluation radiologique cérébrale (CT-scan, ...) et rachidienne (Rx cervicales, CT-scan, ...) fait également partie du bilan de base.

Prise en charge des TCC
TCC_prise1.png
Prise en charge des TCC:

 

Le problème majeur dans la prise en charge des TCC est que celle-ci n'influence le devenir que d'une minorité de patients et cela peut conduire à une démotivation des équipes soignantes prises d'un fatalisme extrême. Toutefois, une fois cette donnée intégrée, les stratégies mises au point pour optimiser la gestion des traumatismes craniocérébraux prennent tout leur sens.

Avant d'entrer dans les détails de la prise en charge des TCC, il faut connaître les différentes pathologies que l'on peut rencontrer.

Lésions focales vs lésions diffuses
Il y a 2 grandes catégories de lésions dans les TCC: a) des lésions focales et b) des lésions diffuses. Très souvent ces 2 types de lésions sont associés, mais avec une pondération très variable. Afin de mieux en appréhender leur traitements respectifs, elles sont décrites séparément. 
Lésions focales
Lésions focales:

 

Les lésions focales peuvent impliquer les enveloppes du cerveau ou le cerveau lui-même.

Les principales lésions focales sont:

  • Hématome épidural

  • Hématome sous-dural aigu

  • Hématome sous-dural chronique

  • Contusions cérébrales

  • Hématome intracérébral

  • Fracture embarée

  • Fistule carotido-caverneuse

  • Fracture de la base

  • Plaies cérébrales directes (balle, objet perforant, ...)

78111197_3372380789469043_52144643503407
Hématome épidural
TCC épidural1.png
TCC épidural3.png
TCC épidural2.png
TCC épidural9.png
TCC épidural8.png
TCC épidural4.png
TCC épidural5.png
TCC épidural7.png
TCC épidural6.png
Hématome sousdural aigu
TCC_ssdural_1.png
TCC_ssdural_2.png
TCC_ssdural_3.png
TCC_ssdural_6.png
TCC_ssdural_4.png
TCC_ssdural_7.png
TCC_ssdural_5.png
Hématome sousdural chronique
TCC_ssduralchronique_1.png
TCC_ssduralchronique_4.png
TCC_ssduralchronique_5.png
TCC_ssduralchronique_3.png
TCC_ssduralchronique_2.png
Contusions cérébrales
TCC_contusions_1.png
Fracture embarée
Fracture_embarrée_1.png
Fracture_embarrée_2.png
TCC_embarure1.png
TCC_embarure2.png
Fracture_embarrée_3.png
Fracture_embarrée_4.png
Fracture_embarrée_5.png
Fracture de la base du crâne
TCC_base1.png
TCC_base2.png
TCC_base4.png
TCC_base3.png
Plaies perforantes
TCC_balle1.png
Fistule carotido-caverneuse
TCC_fistule_1.png
Lésions diffuses
Commotion cérébrale
TCC-diffus1.png
Lésions axonales diffuses
TCC-diffus8.png
TCC-diffus2.png
TCC-diffus6.png
TCC-diffus3.png
TCC-diffus4.png
TCC-diffus7.png
TCC-diffus5.png
Prise en charge des TCC graves
TCC_prise1.png
Tout en gardant en tête que les efforts dans la prise en charge ne vont impacter que sur une minorité de patients, il y a essentiellement 3 buts dans le traitement aigu des TCC:
  • Minimiser l'impact des lésions primaires (ex: évacuation d'un hématome épidural)
  • Eviter ou minimiser les lésions secondaires (ex: liées à l'hypertension intracrânienne)
  • Eviter les complications extra-cérébrales (ex: ulcère)
Une fois la phase aigüe passée, le but de la prise en charge sera de maximaliser la récupération fonctionnelle.
TCC_grave_but.png
TCC_prise4.png
TCC_prise2.png
TCC_prise3.png
Hypertension intracrânienne
TCC_cushing1.png
TCC_engage1.png
Engagement_cérebelleux.png
TCC_hyperémie.png
TCC_pic2.png
TCC_pic1.png
TCC_tam1.png
TCC_pic3.png
TCC_pic4.png
TCC_pic7.png
TCC_pic6.png
TCC_pic5.png
TCC_pic8.png
TCC_pic9.png
TCC_sjo2.png
TCC_extract.png
Mort cérébrale
Braindeath2.PNG
Braindeath3.PNG
Braindeath17.PNG
Braindeath11.PNG
Braindeath12.PNG
Braindeath13.PNG
Braindeath4.PNG
Braindeath5.PNG
Braindeath6.PNG
Braindeath7.PNG
Braindeath8.PNG
Braindeath9.PNG
Braindeath14.PNG
Braindeath15.PNG
Braindeath10.PNG
Braindeath16.PNG