Craniotomie
Fixation de la tête:

 

Pour éviter que la tête bouge pendant l'opération, il faut la fixer de manière rigide sans que cela interfère avec l'approche.

Le système le plus utilisé est le cadre de Mayfield comme illustré sur la photographie de droite.

Ce cadre est fixé à la tête par 3 pointes qui pénètrent jusqu'à l'os et le cadre est lui-même fixé à la table d'opération.

Cadre de Mayfield:

 

Le cadre de Mayfield est un système à 3 points d'ancrage. La partie droite à 2 pointes peut basculer et faire une rotation sur son axe. Une fois la position choisie, elle est vérouillée (molette extérieure).

Cadre de Mayfield:

 

L'image ci-dessus illustre une des pointes qui s'enfonce dans le cadre. Il y a des pointes spéciales pour les enfants dont l'os est moins épais.

Un capteur de force à ressort fait partie de cette pièce de fixation, ce qui permet de contrôler la profondeur de pénétration dans l'os.

Incision du cuir chevelu:

 

Le cuir chevelu est très vascularisé et l'hémostase est donc très importante.

 

Les  vaisseaux sont d'abord coagulés à la coagulation bipolaire, puis le cuir chevelu est comprimé par des clips (Raney) en plastique ou en métal.

Une ancienne alternative aux clips était d'utiliser de multiples petites pinces en métal (Dandy).

Exposition de l'os:

 

Le volet cutané (avec le périoste rétracté) est emballé dans une compresse humide et retracté par des crochets mis sous tension avec des ressorts. Cela permet une meilleure exposition de l'os et contribue à l'hémostase.

Ouverture de l'os:

 

Un trou de trépan est fait au trépan électrique (parfois plusieurs suivant la localisation de la craniotomie), puis l'os est coupé au craniotome en partant du trou de trépan.

Historiquement, les trous de trépan étaient réalisés avec une espèce de vilebrequin et une scie-fil était passée entre les trous pour couper l'os (scie de Gigli).

Ouverture de la dure-mère:

 

Une fois l'ouverture osseuse effectuée, on sépare le volet osseux de la couche sous-jacente qui est appelée dure-mère. Cette dure-mère est très solide et est incisée puis rabattue dans une compresse humide spéciale (sur la droite de l'image).

Une fois la dure-mère rabattue, on observe une fine couche transparente appelée arachnoïde. Cette couche retient le liquide céphalorachidien (LCR).

Ouverture du cortex:

 

En fonction de l'opération réalisée, on va souvent ouvrir un sillon, descendre le long de celui-ci et ouvrir la dernière couche des méninges (pie-mère) qui est adhérente au cerveau et entrer dans le cortex.

Intervention cérébrale:

 

Les types d'intervention sont multiples (résection d'une tumeur, d'une partie de cerveau créant des crises épileptiques, d'une lésion vasculaire, etc...). Sur la photo de droite, il s'agissait de la résection d'une tumeur appelée glioblastome.

Temps hémostatique:

 

Dans le crâne, une hémostase parfaite doit être obtenue, car un éventuel hématome ne pourrait s'échapper (le crâne étant fermé) et comprimerait le cerveau. De multiples produits hémostatiques sont disponibles pour parachever l'hémostase réalisée à la coagulation bipolaire.

Fermeture:

 

Le volet osseux est ensuite replacé et fixé par des microplaques en titane. Il est existe de formes variées et des spéciales pour couvrir les trous de trépan.

Autrefois, le volet était suspendu par des fils robustes non résorbables et il était important d'avoir coupé l'os en biseau pour éviter que le volet s'enfonce à l'intérieur du crâne.