Hydrocéphalie
Le cerveau comporte 4 cavités (appelées ventricules) contenant du liquide céphalorachidien (LCR). Les deux ventricules latéraux communiquent avec le 3ème ventricule par les trous de Monro et le 3ème ventricule est connecté au 4ème ventricule par l'aqueduct de Sylvius. Lorsque ces cavités sont excessivement dilatées, on parle d'hydrocéphalie.

Lorsque la dilatation est due à l'atrophie cérébrale (âge, démence), on parle parfois d'hydrocéphalie exvacuo, mais le terme hydrocéphalie est quelque peu galvaudé dans ce cas.
Hydrocéphalie et IRM:

 

Le type de séquence utilisée à l'IRM va changer drastiquement l'aspect des images, mais va aider à estimer le gradient de pression avec le cerveau (diffusion transépendymaire)

En cas d'hydrocéphalie, le corps calleux est étiré par la dilatation du 3ème ventricule et a de ce fait l'air aminci. Cette dilatation du 3ème ventricule peut également être à l'origine d'un syndrome extrapyramidal (syndrome Parkinsonien).
 
Cette IRM sagittale démontre bien cela. La petite taille de l'aqueduct et du 4ème ventricule montre qu'il y a également une sténose relative de cet aqueduct.
Présentation Clinique
Hydrocéphalie de l'adulte:

Triade d'Adams

 

  • Troubles de la marche

  • Incontinence

  • Détérioration neuropsychologique

Traitement
Hydrocéphalie de l'adulte:

 

  • Abstention

  • Ponctions lombaires itératives

  • Dérivation lombo-péritonéale

  • Dérivation ventriculopéritonéale

  • Dérivation ventriculocardiaque

Autres hydrocéphalies:

 

  • Abstention

  • Ventriculostomie du plancher du 3ème ventricule

  • Traitement d'une éventuelle obstruction (ex: tumeur)

  • Dérivation ventriculopéritonéale

  • Dérivation ventriculocardiaque

Le traitement le plus classique de l'hydrocéphalie est la dérivation ventriculopéritonéale. Un drain est implanté dans les ventricules latéraux, en général à droite, soit dans la corne frontale soit dans la corne occipitale. Le drain chemine ensuite dans le tissu sous-cutané jusqu'à l'abdomen où le drain est ensuite implanté à travers le péritoine. Le péritoine absorbe alors le liquide et ce système fonctionne comme un "trop-plein". Une valve intermédiaire permet de réguler la pression d'ouverture du système ou son débit.
Valve pour dérivation ventriculopéritonéale. Il s'agit d'un des premiers modèles des plus simples s'ouvrant à une pression fixe donnée.
Il existe également des valves réglables sans réopération, des valves à débit constant, etc...
Radiographie du crâne de profil:
La partie centrale de la valve est radiotransparente et donne l'impression erronée d'une déconnexion du système.
Radiographie du crâne de face:
La partie centrale de la valve est radiotransparente et donne l'impression erronée d'une déconnexion du système.

Le drain ventriculaire dépasse la ligne médiane, ce qui n'est pas un placement parfait.
Une situation tout à fait particulière d'hydrocéphalie est la sténose de l'aqueduct de Sylvius.

Celle-ci peut être traitée en faisant un petit trou dans le plancher du 3ème ventricule pour faire communiquer celui-ci avec les citernes de la base.
Le trou est réalisé sous contrôle endoscopique idéalement combiné à un guidage stéréotaxique.
L'endoscope illustré est un endoscope souple, mais beaucoup de neurochirurgiens préfèrent un endoscope rigide pour cette intervention
L'endoscope est passé du ventricule latéral au 3ème ventricule à travers le foramen de Monro en prenant soin de ne pas endommager le fornix.
 
Un trou est ensuite créer dans le plancher du troisième ventricule et agrandi avec un petit ballonnet.
 
Dérivation ventriculaire: Neuronavigation
Les drains ventriculaires sont classiquement implantés "à main levée" en utilisant la ligne pupillaire et le conduit auditif externe comme repères.

Les équipements de Neuronavigation étant disponibles dans la plupart des centres, il est légitime de se demander si l'on doit utiliser de telles machines pour implanter "un simple drain", surtout dans des ventricules très larges.
Cet exemple montre un mauvais placement de drain dans des ventricules larges. L'entrée est correcte, mais le drain est trop long et passe le foramen de Monro pour entrer dans le thalamus controlatéral...
Cet exemple est similaire au précédent avec des ventricules moins larges. Le drain est à nouveau trop long et abouti dans le thalamus controlatéral.

Ces deux exmples ont été effectués par des neurochirurgiens très expérimentés. Cela suggère que même en des mains expertes, un placement à main levée peut être inadéquat. L'usage des techniques de Neuronavigation semble dès lors apporter une sécurité supplémentaire.